in

Comment réparer une injustice  par le marketing

Partie I : travail dévoué et Injustice : Un patron obsédé par le profit à tout prix :

Un voisin de quartier  se nomme  Ryan. C’est un garçon
accrocheur:  jamais à court d’idées, consciencieux, fiable…
et il a un cœur énorme.
Ryan travaille comme  gérant d’un restaurant dans un
quartier populaire, se situant dans un village de pêcheurs.
Proposant   une carte de menus qui n’a rien de populaire !
En effet les prix, dans un tel contexte ,  sont vraiment
incompatibles pour ne pas dire inabordables pour la population
locale.
Le village se situe certes, dans une zone touristique (bord de Mer),
mais ses habitants, pour la plupart sont de modestes pêcheurs
vivant de la pêche artisanale, par conséquent leurs moyens financiers
sont aussi modestes.
Boris, patron de Ryan, n’a rien d’un manager, issu d’une École hôtelière
ou d’un autodidacte ayant  eu le culot d’avoir appris sur le tas à l’école
de la vie!
Non et non, c’est plutôt quelqu’un  qui se moque de la stratégie marketing!
En fait  c’est  une vraie tête de mule qui n’en fait qu’à  sa tête et ne se
préoccupe que d’alimenter son compte en banque « presto ».
Pour lui, « au diable  L’analyse et la prospection du marché
avant de se jeter à l’eau ! » car je le site  » c’est du temps et de l’argent
perdus d’avance! »
Boris possède déjà deux snack dans une ville moyenne à quelques km de ce
village de pêche.
Ces restos, il ne les pas initié lui-même, mais il les a plutôt rachetés
tout en étant déjà en activité ( reprises d’entreprise).
Pour lui ville, village en bord de mer c’est du « pareil »,
l’essentiel c’est que l’argent doit rentrer Et ne doit pas
sortir de son compte bancaire !
Ainsi  Ryan se retrouve à la tété d’un resto, proposant une carte de menus
destinée plutôt à une population du genre touristes, qui ne viendront presque
jamais, puisque le village ne bénéficie pas d’un label hautement touristique!
seuls quelques clients de passage et les habitants constituent en réalité une
clientèle potentielle ! Mais  avec  les prix associés à sa carte, les clients ne
risquent pas de se bousculer au portillon!
Ryan,  un super bricoleur dans l’âme pour faire tourner l’affaire.

« C’est par le travail que l’homme se transforme. »
citation de Louis Aragon
Face à l’intransigeance d’un patron (obsédé par
L’appât du gain rapide, et refusant de toucher à la carte
et aux prix ) Ryan , fait tout son possible, pour faire tourner
le restaurant, malgré toutes les entraves, Ryan (l’homme qui
touche à tout , à l’image d’un caméléon des Temps modernes-
mécanique, menuiserie,  Plomberie, électricité ..)
accumule  sacrifice sur  sacrifice pour tenter de garder son travail
et plaire à son patron!
Ainsi , en l’absence du patron pour faire des ventes, il fait appel au
système  » D «  par exemple , proposer et négocier le prix du plat avec le client .
cette démarche n’a rien d’officiel, mais il espère en tirer un maximum
pour renflouer les caisses du resto !
En fait il a introduit malgré, lui un système de « marchandage  » avec le client au niveau prix.
Ainsi Il compte servir un maximum de plats pour faire de bons chiffres d’affaires !
Seulement, cette façon de procéder est dangereuse pour lui , une telle stratégie
est suicidaire, car en la présence du patron il ne pourra pas l’appliquer.
Ce qui risque de faire détourner ce semblant de clientèle du resto, et par
conséquent se répercuter sur les ventes et sur la survie même du resto!
Finalement, même avec une telle politique commerciale, les ventes ne décollent
pas vraiment.car pour certains clients, même financièrement modestes,
une telle pratique est considérée comme suspecte , en effet ils redoutent
l’absence d’un contenu d’assiette de qualité !
Ainsi  je suis allé  le voir pour avoir de ses nouvelles.
En discutant longuement avec lui j’ai compris que Ryan  avait de gros problèmes:
il était sous payé et sur exploité ! il était engagé dans une spirale infernale
du genre «  vivre pour travailler et vouloir faire plaisir aux autres à ses détriments »
« L’esclavage humain a atteint son point culminant à notre époque sous
forme  de travail librement salarié. »
Citation de George Bernard Shaw –
Après quelques moments de réflexion et de silence je lui ai alors sorti la
citation suivante :
 Le travail c’est la santé ?
Lundi, Mardi, Mercredi… et ce jusqu’au Dimanche,
il faut se lever et aller travailler.
 Finalement, c’est peut-être mieux, pour toi d’être rentier !
Non seulement son patron ne le payait presque pas (moi je dirais
plutôt l’exploitait un maximum)  moins de 400 euros par mois ,
mais en  plus, il commençait à lui faire  des demandes de plus en plus
déraisonnables.
Pendant que son patron partait  en vacances ou se
lançait dans l’ouverture d’autres  restaurants, Ryan
lui, était condamné à tout  faire (gérer , bricoler…),
ses journées se sont  allongées peu à peu (de6H30 à minuit
et bientôt,  il ne rentrerait plus chez lui, il dormirait  sur place
(au restaurant) s’ il poursuivait une telle cadence !.
Pire, son patron s’est mis à lui demander de travailler
aussi en tant que cuisinier et bientôt comme homme de  ménage !
Sans lui payer un centime en plus!
Le malheur, c’est que étant donné le taux chômage sur le marché local,
quand quel qu‘un  décroche un travail , il se sacrifie presque totalement
Pour le garder, et des fois au prix de sa santé !
  Ryan, un gars trop gentil  qui fonce droit dans le mur !
Or Ryan (trop gentil) est un gars qui  aime faire plaisir.
 Il ne sait   pas dire non.
   
  Sa santé et son moral ont en pris un coup. Non  seulement
il dormait mal et peu, mais  travailler, travailler,   travailler,
ça finit par vous  mettre à plat. !
   
Comme dit le proverbe :  » Le travail fatigue même les ânes   »
citation de  Mateo Aleman
Ryan devrait y songer !
    Trouver une solution à cette injustice révoltante
Cette situation était tellement injuste,  que ça m’a poussé à réfléchir
pour la réparer !
Trouver un moyen qui permettrait d’augmenter le chiffre d’affaires du restaurant,
tout en permettant à Ryan de travailler moins d’avoir un bon salaire
et d’avoir  une vie de famille normale?
Si j’arrive à découvrir une telle astuce, Ryan pourra suggérer au patron de
revoir sa politique de prix,  de refaire la carte et par conséquent  pouvoir
améliorer les finances  de  son établissement (après  tout ce qui intéresse
le Patron, c’est de  faire du  profit en fin de compte et peu importe
le ou les moyens !)
à suivre ! >>