Christian Godefroy n’est pas mort‏

0
103

La politesse est peut-être de la « vieille huile » ; mais elle graisse vos contacts sociaux. Elle vous
permet de vous frotter aux autres sans vous faire de bleus ! (Xtian )

Christian Henri Godefroy, cet homme qui a inspiré des milliers de personnes vient de nous quitter en cette triste fin
de novembre(2012) c’était un des plus grands rédacteurs publicitaire (copywriter) francophones.
L’homme est parti mais le génie reste. En effet  ses œuvres(club-positif), ses lectures,  ses séminaires
le feront vivre devant nos yeux comme s’il était toujours vivant.
Christian est parti de rien. Sans un centime au départ, il a perdu sa première
entreprise, frôlé de près la faillite, connu le divorce la déprime, des ratés…
Mais un métier l’a sauvé: éditeur. Il a appris, avec l’aide d’un confrère suisse les secrets de
l’édition à succès.
Il a permis a beaucoup de gens d’amadouer internet: il avait en lui cette faculté pour vulgariser et rendre les choses vraiment simples. Parce que c’était quelqu’un qui entreprenait tout avec ses tripes: autrement dit à travers ses
cours ses séminaires ses vidéo et audio se dégageait une énergie positive.
C’est grâce a un message venant de lui sur le sourire que nos chemins se sont croisés il y a
quelques années.
voici le message en question: « Un sourire qui vaut 40000 euros »
Hans Bergen était grotesquement laid. Ses voisins du village hollandais de Ide ne voulaient pas avoir affaire à lui. Sa laideur les effrayait et les repoussait, et Hans, jusqu’à sa mort,mena une vie solitaire et de privations. Les villageois découvrirent alors à leur surprise que Hans avait laissé une fortune de 40.000 euros. Il l’avait léguée à une petite fille, Anne Martin. Nul ne pouvait comprendre pourquoi. Elle ne lui avait même pas parlé de sa vie entière; mais quand
ils lurent le testament de Hans, ils comprirent.
Anne lui avait souri, une fois !
« Vous Tous », disait le testament, « avez froncé les sourcils ou regardé de l’autre côté quand je
passais dans la rue. Mais Anne, quand je l’ai rencontrée un jour, me gratifia d’un sourire aimable,
le seul de toute ma vie ».
PRENEZ UN MOMENT POUR SOURIRE ET DIRE MERCI
Cela demande si peu d’effort de sourire et de dire « merci » que je me demande souvent pourquoi
il n’y a pas plus de gens qui le disent.
La dimension du « merci » ne devrait jamais varier. On doit avoir la même dimension de « merci » pour tout le monde, pour tout achat, que ce soit,
une nouvelle voiture ou un timbre-poste.
Si votre merci varie suivant la dimension de l’ordre, et de la personne, les gens s’en
rendront bientôt compte. C’est ce qui se produit pour ma part, en tout cas.
Il faut que votre merci soit soutenu par un sourire et beaucoup de sentiment sincère, afin que les gens sachent que vous le dites « de tout coeur ». Les gens évitent ceux qui marmonnent un « Merci » mécanique. Vous obtiendrez plus de biens, plus d’amis, et beaucoup plus de plaisir de la vie si vous remerciez
les gens pour les moindres faveurs qu’ils vous accordent.
Dire merci au patron, dire merci à l’employé, même pour la plus petite faveur, résout le problème
du personnel plus rapidement que les demandes ou les ordres qui ne sont pas « accrochés » à un « merci ».
Quand vous remerciez le voisin, les gens de votre club, le vendeur de journaux, vous leur faites du
bien, et à vous aussi.
Cela fonctionne dans les 2 sens.
Répandez l’habitude de dire merci, à votre bureau, à votre banque, votre site web, votre hôtel, votre restaurant, votre petit magasin.
Voilà ce qui arrive lorsque vous prenez une bonne minute, 60 bonnes secondes, pour sourire et remercier
les gens.
Un « merci » chaleureux touche le coeur.
Un « Merci » bien dit vous enrichira !
Essayez dès aujourd’hui :
1. Dites « Merci » aux enfants pour un service rendu ; cela leur en donne l’habitude tout jeunes.
2. « Merci » au vendeur de journaux qui vous passe la feuille du matin.
3. « Merci » à votre épouse quand elle vous rappelle que vous avez oublié votre écharpe.
4. « Merci » à votre mari quand il vous invite à dîner.
5. « Merci » à l’agent de voyages qui vous vend ce billet d’avion.
6. « Merci » à la serveuse lorsqu’elle vous apporte cette seconde tasse de café.
7. « Merci » à la personne qui vous tient la porte ouverte.
8. « Merci » au docteur, à l’avocat, au fournisseur.
Faites du mot « merci » une habitude quotidienne, comme votre café ou votre jus d’orange au
petit déjeuner.
Donc, apprenez à prendre une minute de temps en temps pour dire « Merci ».
Cela vous mènera loin.